Optimisation de votre rémunération : Altéor Conseil et Juridique vous conseille

Dirigeants d’entreprise, vous pouvez choisir votre mode de rémunération : salaire ou dividendes. Altéor Conseil et Juridique vous guide pour optimiser votre rémunération.
Salaire ou dividendes
AdobeStock #488612637 | Nateejindakum

Publié le 19/09/2022

Ces 2 modes de rémunération présentent leurs avantages et leurs inconvénients. Ils s’agit de bien les comprendre pour ensuite pouvoir faire le choix le plus ajusté à votre profil de dirigeant.

2 modes de rémunération à l’étude

Revenons sur les bases

Le salaire est une somme d’argent perçue mensuellement par une personne en contrepartie d’un travail effectif. Les salaires permettent de bénéficier d’une protection sociale en contrepartie des cotisations sociales.

Les dividendes sont une partie du bénéfice de l’entreprise perçue par un associé en échange d’un apport (en numéraire, en nature ou en industrie) au capital de l’entreprise. Cet apport déterminera le montant des dividendes versés. En général, ils sont exonérés de charges sociales et présentent certains avantages fiscaux, mais attention, ils n’ouvrent pas droit à une protection sociale.

Comment choisir la meilleure rémunération ?

Nos consultants fiscaux et juridiques vous permettront de faire les arbitrages éclairés et personnalisés selon votre profil de dirigeant et selon la forme juridique de votre entreprise. Leur recommandation s’établira à partir de l’étude de 2 critères : un critère économique qui revient à choisir la rémunération la moins gourmande en termes de taxes et un critère social qui consistera en l’examen minutieux des conditions de protection sociale, de chômage et de retraite…

Avantages et inconvénients du salaire

Voici les 4 principaux avantages du salaire :

  • Protection sociale et mutuelle d’entreprise
  • Droit au chômage
  • Droit à la retraite
  • Contrat de travail (indispensable en cas d’emprunt bancaire, location immobilière, etc.)

Ses 2 inconvénients

Le principal inconvénient du salaire réside dans le coût du travail pour l’entreprise. Cependant,les salaires étant soumis aux cotisations sociales, ils permettent aux dirigeants de sociétés soumises à l’impôt sur les sociétés de leur assurer une couverture sociale et des droits à la retraite. En outre, les salaires et les charges sociales afférentes sont déductibles du résultat de la société, ce qui procure une diminution d’impôt sur les sociétés, contrairement à la distribution de dividendes.

Second inconvénient, les salaires ne doivent pas être proportionnels aux bénéfices ni être excessifs. Le cas échéant, ils feraient l’objet d’une requalification en cas de contrôle fiscal.

Avantages et inconvénients des dividendes

Voici les 4 avantages d’une rémunération par dividendes :

  • exonération de cotisations sociales, en général
  • taux d’imposition attractif : 12,80 %
  • abattement de 40 % pour l’impôt sur le revenu (en cas d’option pour le barème progressif)

Les dividendes qui ne sont pas soumis à cotisations sociales n’ouvrent droit à aucune protection sociale. La fiscalité associée aux dividendes est payée « à fond perdu ».

Petit conseil d’Altéor Conseil et Juridique : Pour faire fructifier vos dividendes, nous vous encourageons à les placer sur un plan d’épargne salariale.

Vous êtes dirigeant et vous vous interrogez sur le mode de rémunération ? Ne perdez pas une minute, faites-vous accompagner par les spécialistes Altéor Conseil et Juridique. Ils étudieront la meilleure trajectoire sociale et fiscale pour les 5 ans à venir.

Encore plus d'actualités

Retrouvez toutes les actualités qui vous concernent

Rédigé par Carole Andrieux